Biographie

 

Accueil

Biographie

Magasin

Pièce du Mois

Jam

Réalisations

Photos/Vidéos

Spectacles

Me contacter

 

Germain Leduc

 

Né le 3 mars 1982 à St-Stanislas-de-Kostka, au sud de Salaberry-de-Valleyfield, Québec, Germain Leduc, dès sa naissance, tombe en amour avec la musique. À la maison familiale, sa mère Rita joue de l’orgue. Dès l’âge de trois ans, il manifeste beaucoup d’intérêt pour la musique et est en mesure d’exécuter sur l’orgue des pièces populaires qu’il a entendues sur des disques (33 tours). Ses morceaux préférés qu’il exécute dès cet âge sont "Les Enfants du Pirée", "L’Incendie à Rio", "Le plus beau tango du monde", et autres. Deux ans plus tard, il a alors 5 ans, il est en mesure de jouer mélodies et accords sur l’orgue.

Rendu à ses huit ans, il annonce à sa mère qu’il veut avoir un orgue comme celui de son oncle Gaëtan qui offre plus de possibilités et plus d’options. Voulant encourager leur garçon, Maurice et Rita acceptent et procèdent à l’achat d’un autre orgue.

Il fréquente l’école primaire de St-Stanislas et passe tout son temps libre en écoutant et en jouant de la musique. En arrivant de l’école, il se précipite vers l’orgue sans même enlever son manteau.

Rendu au secondaire (à Huntingdon), il apprend à lire la musique. À la maison, il écoute religieusement les disques pour apprendre comment accompagner et à l’aide de produits tels que "Chants du Pays" de Jean Collard et "Québec Pure Laine", il apprend rapidement tous les accords.

Alors qu’il atteint l’âge de 15 ans, Rita, avec consultation auprès de Maurice, fait l’achat d’un violon dans un encan.

Il prend alors des cours privés de base auprès d’Alain Billette pendant quelques mois et quelques cours de groupe avec les élèves de Michel Mallette. Il se ramasse une grande collection de disques, de cassettes et de livres touchant la musique folklorique traditionnelle. Il possède, entre autres, une centaine de vidéos de Soirée Canadienne et presque toutes les émissions de Soirée Québécoise. Il possède également une quantité industrielle de 33 tours, de cassettes, de disques compacts et de livres de musique. Tout cela pour agrandir son répertoire.

Sa motivation n’a pas d’égal et son grand talent musical fait en sorte qu’il progresse à la vitesse des bolides F1. Il écoute, écoute et écoute, et rapidement il devient un as au violon. Pendant tout ce temps, il ne néglige pas pour autant ce qu’il a déjà assimilé comme accompagnateur et rapidement, il devient également un excellent accompagnateur.   

Il suit les traces des grands porteurs de tradition de notre région (Association Québécoise des Loisirs Folkloriques Sud-Ouest) soit : les Billette, Brunet, Duhème, Fortier, Gagner, Jacob, Larocque, Mallette, Morin, Myre, Proulx, Vallée, etc.

Il connaît et peut interpréter plusieurs des pièces des Allard, Messer, Soucy, Townsend, Rioux, Cuillerier, Vollrath, etc. Il les connaît par leur nom et peut vous dire comment accompagner toutes ces pièces. Il sait quelles sont les pièces idéales pour la danse et les exécute avec un tempo approprié.

Il est vraiment phénoménal et possède un répertoire varié. C’est un musicien très versatile, il peut interpréter des calypsos, des swings, des sambas, du country et même des pièces classiques, mais ses préférences vont surtout vers la musique folklorique.

Il est en demande dans plusieurs galas pour être l’accompagnateur de la place et il est aussi excellent pour accompagner les gens qui font de la chanson à répondre. Il est souvent le dernier à terminer les galas et les soirées. S’il n’est pas au violon, vous le verrez au piano ou encore à la guitare ou à la contrebasse.

De plus, il est l’organiste attitré à l’église de sa paroisse depuis l’an 2000.

            Il est toujours prêt à conseiller et à rendre service. Doué d’un talent musical exceptionnel, il saisit toutes les occasions pour s’améliorer et partage toutes ses connaissances sans retenues.

            Il enregistre plusieurs émissions de télévision et de radio au cas où il y aurait exécution d’une pièce qu’il ne connaît pas.

            Il a appris beaucoup en écoutant et en regardant entre autres Luc Lavallée et Benoît Legault au piano.

            Il enregistre un premier album en 2002 intitulé "La tradition continue…" et en 2003, avec la participation de Luc Lavallée et de l’Association du Sud-Ouest, il en produit un deuxième spécialement pour la danse traditionnelle intitulé "En place pour un set". On y retrouve quatre medleys de 15 minutes chacun regroupant 26 pièces musicales.

Il a ensuite enregistré 20 pièces qu’il a composées lui-même. Simultanément, il a produit également un recueil de ces mêmes pièces avec annotations pour mélodie et accompagnement. Il enregistre violon, deuxième violon, piano, guitare, pieds et cuillères. Cet album s'intitule "Mes compositions Vol. 1".           

           Puis, à la demande de Béatrice et Gaétan Guindon (2 gigueurs de la région du sud-ouest de Montréal), il enregistre un autre CD intitulé "22 reels pour giguer".

            Il a même enregistré 4 albums regroupant plus de 100 pièces traditionnelles, jouées à vitesse normale et à vitesse modérée, spécialement pour les musiciens désirant apprendre de nouvelles pièces par oreille.

            Germain est un accompagnateur accompli au piano. Au mois de juin 2008, Germain a accompagné le virtuose de l’Alberta, Calvin Vollrath et, sans aucune répétition, le résultat fut parfait. On pouvait lire sur la figure de M. Vollrath sa grande satisfaction alors qu’il a répété à l’auditoire, à plusieurs reprises : «We are playing together for the first time». Il a reçu des félicitations de la part de deux grands accompagnateurs du Québec soit Benoît Legault et Luc Lavallée.

            Il a été, entre autres, accompagnateur pour Yvon Cuillerier et Yves Hélie lors d’une veillée du Plateau à Montréal et a joué du violon avec Gaston Nolet et Benoît Legault à Lachine. Il fait partie des musiciens de la troupe de danse folklorique Virons-Là, et joue à l’occasion pour le groupe Les Danseux.

            Doué d’une oreille, presque absolue, il peut défiler tous les accords qu’il entend sur un CD ou lorsqu’un musicien est en train de jouer une pièce.  Il peut trouver, au fur et à mesure, tous les accords appropriés. Les accords, pour lui, pas de secrets : les 6e, les 9e, les 13e, les suspendus 4, les bémols 5, etc.

Au violon, c’est comme au piano; pas de secret. Il s’est déjà classé parmi les 11 finalistes au prestigieux concours Canadian Grand Masters à Nepean, Ontario, et s’est également mérité la deuxième place au concours de Pembroke, Ontario. Il a gagné le premier prix aux concours de Vankleek Hill, Ontario, de Vaudreuil-Dorion, Québec, de Richelieu, Québec, ainsi que de Barre, Vermont.

Il est responsable des rencontres de musiciens de l’AQLF (Association Québécoise des Loisirs Folkloriques) Sud-Ouest, à Coteau-du-Lac. Il siège sur le conseil d’administration de cette association depuis plusieurs années. Il dirige également les pratiques de musiciens à Laval pour les Danseurs et Musiciens de l’Île-Jésus dont il est aussi directeur musical.

Et voilà que maintenant, il s’est équipé pour avoir son propre studio d’enregistrement chez lui. Déjà, il y produit quelques CD dont, entre autres, un pour le violoneux Danny Perreault (avec Luc Lavallée à la guitare et à la contrebasse), un pour l’accordéoniste Maurice Allain (avec Gilles Landry à la guitare) et un pour le groupe L’Armoire Verte dont il fait partie (avec Francine Schmidt et Luc Viau, et la participation de Paul Viau, le père de Luc). Ce CD contient musique et chansons traditionnelles. On peut également entendre Germain au piano ou au violon sur les CD de : Denis Brisson (avec la participation de Calvin Vollrath), Danny Perreault, La Troupe Bouclée (sous la direction de Michel Mallette), La Grande Fourche (avec Francine Schmidt, Luc Viau, Ginette Daigneault, Alain Viau, Robert Corbeil et Yves Vaillancourt), et ce n’est pas fini!